Composer l’addition et la soustraction des couleurs primaires

 

Thème majeur de mon travail, depuis plusieurs années, il est question ici de la confrontation des couleurs et de leur mise en scène dans une composition, en suivant les règles dictées par la physique et la physiologie. Cette quête s’apparente à l’art construit.

Faut-il tout expliquer d’un tableau ? Peut-être que non. Cependant, je crois utile de livrer ici quelques indications sans chercher à être exhaustif, laissant au regardeur des mystères à percer lui-même. On peut bien sûr regarder les tableaux proposés dans cette section sans lire ce qui suit et en revenant au texte plus tard.

En préambule, rappelons que notre œil, s’il reçoit trois lumières rouge, verte et bleue en même temps, verra du blanc en les additionnant. « Rouge (R) + Vert (V) + Bleu (B) = Blanc » est l’équation réduite de la synthèse additive des couleurs. En peinture ou en impression chaque couleur déposée ou imprimée est un filtre : un filtre rouge est vu rouge car il soustrait vert et bleu ne laissant passer que le rouge dans notre œil. L’équation réduite de la synthèse soustractive des couleurs est la suivante : « Jaune (J) + Cyan (C) + Magenta (M) = Noir », ce noir à nos yeux étant une soustraction de toutes les couleurs. Ajoutons que la composition pondérée des primaires génère toute autre couleur ou nuance particulière. Dans mes tableaux la superposition des figures géométriques (rectangles ou disques) est ainsi revêtue d’une nouvelle couleur, résultat additif ou soustractif des couleurs primaires de chaque figure élémentaire.

La composition s’appuie, à des degrés variables, sur des règles d’équilibre mathématique maîtrisées : par exemple, la somme des aires des rectangles en mouvement est égale à celle des grands rectangles centraux noirs et blancs. Ou encore : les angles de rotation à gauche et à droite s’équilibrent ensemble de même que les barreaux hauts et bas, droites et gauches (cf. "Equation", "Addition - RVB", "Soustraction - JCM" par exemple).

Le dynamisme se conjugue avec le hasard : la place de barreaux blancs ou noirs, horizontaux ou verticaux résulte d’un programme aléatoire, de même que les angles de rotation des rectangles. L’aire elle-même des masses rectangulaires, comme celle des cercles, dépend d’un certain hasard.

Également recherchées, provoquées, les oppositions « clarté / obscurité », « saturation / transparence », « droites / courbes », « dedans / dehors », « proche / lointain » animent mes compositions en captant l’attention.

  

  

Quatuor

Acrylique sur toile et bois

62 cm x 53 cm

2019

Collection particulière

(Salon d'Automne 2019)

10-Quatuor

  

  

Addition - RVB - P30

Acrylique sur toile

65 cm x 92 cm

2019

09-Addition-RVB-P30

 

  

Soustraction - JCM - P30

Acrylique sur toile

65 cm x 92 cm

2017-2018

(Salon d'Automne 2018)

08-Soustraction-JCM-P30

  

  

Projet - M30

Acrylique sur toile et bois

67 cm x 99 cm

2018

(The National Art Center - Tokyo - 2019)

Projet-M30

  

  

Spots

Acrylique sur toile

55 cm x 46 cm

2017

Spots

  

  

Addition - RVB

Acrylique sur toile

80 cm x 80 cm

2016

(Salon d'Automne 2017)

04-Addition-RVB

  

  

Soustraction - JCM

Acrylique sur toile

80 cm x 80 cm

2016

03-Soustraction-JCM

  

  

Equation

Acrylique sur toile

54 cm x 65 cm

2016

(Xi'an International Children's Art Museum - Chine - 2019)

05-Equation

  

  

RGB - 1248

Acrylique sur toile

80 cm x 80 cm

2015-2016

(Salon d'Automne 2016)

RGB-1248-bis

   

   

Lent dehors

Acrylique sur toile

60 cm x 60 cm

2013-2014

Lent-Dehors

  

   

Lumière additive

Acrylique sur toile

80 cm x 80 cm

2012

01-Lumiere-Additive

   

   

Lumière soustractive

Acrylique sur toile

80 cm x 80 cm

2012

02-Lumiere-Soustractive

  

  

Un beau jour ou peut-être une nuit

Acrylique sur toile

60 cm x 60 cm

2012

Collection particulière

Un-Beau-Jour-Ou-Peut-Etre-Une-Nuit